Fil de navigation

Notre adresse

L E C

 

4 rue Daniel DUCLAUX

49100 Angers

TEL: 02.41.73.06.16

 

contactez-nous

 

 

Plan d'accès

 

LA COLLECTION MOTS-NAMBULES

 

MOTS-NAMBULES

Crée à l’initiative de Louis Dubost, éditeur de l’idée Bleue et ensuite repris par les éditions Cénomane du Mans, Mots-nambules est une collection d’œuvres de création littéraire, issus d’ateliers d’écriture organisés par l’association Lire Ecrire Compter (LEC).


L’originalité de la collection est bel et bien dans la « mise au monde » des livres qui la constituent. Un écrivain anime une suite de rencontres avec un petit groupe de personnes jusque-là éloignées du livre, de la lecture et de l’écriture. Chaque livre est ainsi composé de deux textes : un premier, fruit du travail collectif des ateliers ; le second laissé à la liberté de l’écrivain.


Les ouvrages sont publiés grâce à nos partenaires financiers qui sont : la DRAC des Pays de la Loire, le Conseil Régional des Pays de la Loire et de la ville d’Angers.


Retrouver dans l'ordre d'édition la collection complète

 

 

 

 livre de Jean-Claude Leroy

Jean-Claude Leroy 2015

 

Album composite où sont réunis travaux en cours et reliques, relevant pour chacun d'eux d'un exercice d'écriture, Un cahier sans école se voudrait un miroir où rien n'est arrêté de l'objet réfléchi, toujours en marche, une phase d'un mouvement sans fin. A la fois réflexion embryonnaire, rapport égotiste et insistance critique, il cherche à montrer une nouvelle fois - l'expression est de Jean Dubuffet - une sorte d'homme du commun à l'ouvrage, ici dans son endroit le plus "bégayant" : le seuil de l'expression. Un ensemble personnel d'un auteur qui se penche sur son travail et sa condition, interrogeant aussi bien les modalités de la création que le monde qui nous est fait.

A partir d'un atelier initié par le LEC, qui se tint durant l'automne 2014 à Angers, Se sentir seule est composé d'une série de textes réalisés en solo ou en commun par les participantes, novices en écriture. Des imaginations fertiles ou des témoignages à l'épreuve d'une mise en mots.

 Ecrivain et photographe, Jean-Claude Leroy est né à Mayenne en 1960. Il vit actuellement à Rennes. Son écriture a cours dans différents domaines : poésie, essai, récits et romans. Il tient un blog sur Médiapart et anime le site Tiens, etc. qui fait suite à la revue éponyme créée en 1996. Un cahier sans école est son septième ouvrage publié par les Editions Cénomane, et le dixième de la collection mots-nambules.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 livre de dominique Fabre la Malette

 

Dominique Fabre 2014

 

« Un jour, tout le monde s’en va avec ses souvenirs, il n’est pas si lourd à porter le balluchon. On hésite sur les choses à prendre pour le remplir longtemps, bientôt il ne sera plus temps, il se sera bien fait tout seul, on se débrouillera avec les restes. On garde quand même toujours l’espoir d’un double fond, comme une porte dérobée pour s’échapper du cachot d’une prison. Mais la plupart du temps, cet espoir a la consistance des pas perdus sur un trottoir de la Chaussée d’Antin, une heure passée à pas grand-chose dans les boutiques vieillottes du passage du Havre de bien avant sa rénovation. La première fois, je me souviens bien, c’est là que je l’ai retrouvé du côté de la gare Saint-Lazare. Je n’avais pas réalisé qu’il était parti pour de bon avant ce jour-là. »

Extrait de La Mallettte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livre de Sylvain Coher

Sylvain Coher 2013

Les mots sont des gestes qui nous reviennent parfois. Leur singularité s’impose dans notre dénuement. Ils nous appartiennent. Survivent à tous ces objets inutiles dont nous nous lassons à mesure que nous les fabriquons. Défient le vide et profitent du sommeil pour batifoler, s’assembler et former des phrases complexes dont au final nous ne savons pas grand-chose. Ecrire ses propres mots est une expérience qui tient du hasard et de la construction. Après la formation, la déformation est inévitable. Les mots refusent comme les voiles des voiliers quand on les approche trop du vent. Ils se font prier et ce qu’on voulait dire dépend toujours plus ou moins de leur bon vouloir, d’un laissez-passer qu’ils ne délivrent pas volontiers.

 

 

 

Extrait de la postface de Sylvain Coher à « Douce et secrète »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joël Bastard 2012image du livre de Joël Bastard

Nous pouvons avoir peur de bien des choses. D’un coup de tonnerre dans le ciel plus appuyé que les précédents. Du manque d’espace. Du manque de l’autre. D’une fatigue trop grande. Nous pouvons avoir peur d’une situation économique pénible. De la perte d’un toit. D’une guerre dans notre jardin. Mais il ne faut avoir peur de la poésie, pour tout simplement ne pas l’apeurer elle-même et qu’elle puisse venir à nous en toute confiance. Alors que sa parole est plus grande que nous, nous pourrons tout de même la lire et l’écrire, pour ainsi la comprendre de l’intérieur, comme l’on comprend l’étranger, le nouveau. Elle nous emportera plus loin que nous-mêmes en nous demandant sans cesse de venir la rejoindre. Extrait de « Sur cet air gracieux et léger »

 

Tout savoir sur Joël Bastard

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'envers et l'endroit

 

Colette Nys-Mazure 2011

"La vie, pour qui tente de vivre droit, c'est chose sucrée et salée, douce et amère, convulsive et sereine".Jean Lurçat.

L'envers & l'Endroit est constitué d'un ensemble de textes inspirés par la rencontre avec des femmes et des hommes en situation d'apprendre ou de ré apprendre à lire et à écrire.

"Les paroles des écrivants ont éveillé en moi, dit Colette Nys-Mazure, la mémoire d'autres textes. J'ai perçu le poids du non-dit et l'héritage familial, la place irremplaçable des grands-parents aussi bien que le sentiment"d'avoir été oublié" ; la souffrance des dérives scolaires ou professionnelles, de l'échec amoureux; le souci des enfants auxquels on souhaite une existence

meilleure que la sienne ..."

Tout savoir sur Nys-Mazure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La nuit de la comète

Eric Pessan

La nuit de la comète est née du travail d'Eric Pessan dans le cadre d'un atelier auprès de femmes et d'hommes en situation d'apprendre ou réapprendre à lire à écrire.Ce matin, la lune a été écrit en écho à ce premier texte.

"J'avais posé une question au tout début: que feriez-vous si c'était demain la fin du monde? J'avais raconté des histoires de comètes qui percutent la terre, de lune qui se décroche. J'étais animé par l'étymologie du mot "désastre".

Le mauvais astre, la mauvaise étoile. Ce n'était pas d'écrire de la science-fiction qui m'intéressait, mais bien cette situation limite : demain, le monde s'arrête de tourner, que fait-on en attendant ?

tout savoir sur Eric Pessan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La barricade du cygne

Hubert Haddad

"Je me suis pas suicidée. L'eau a monté, monté. Et je me suis noyé. Maintenant je suis morte. J'ai des pétales dans les cheveux.Toutes petite, déjà, j'aimais les fleurs. Je les mangeais dans le jardin. Mon grand-père me laissait faire. Il me disait : pas les jaunes. Les fleurs jaunes rendent malade. Elles tuent même quelquefois. En ce temps-là, j'aimais Martin. Il était plus vieux que moi.

C'était le fils du boucher. Sa peau sentait la viande. Il était beau comme une fille. Il avait des cils de fille. Ses yeux étaient cruels.
Il n'aimait pas son père. Il disait: un jour, je le saignerai. Comme un porc. Avec mon couteau préféré. Et je boirai son sang."
[La barricade du cygne.]


tout savoir sur Hubert Haddad

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Femmes dans la ville

 

Thierry Crifo

Maryse sort de prison. Elle prend le train pour Paris. Dans le compartiment, une jeune fille dérobe le portefeuille d'un vieux monsieur. Maryse l'oblige à le rendre. Mais à la gare, deux policiers, qui encadrent la petite voleuse menottée, interpellent Maryse pour obtenir son témoignage. Elle refuse de dénoncer la voleuse et se retrouve en garde à vue.

Marguerite, 79 ans, veuve d'Ernest, vit dans un trois pièces bien ordonné, comme l'est sa vie qui se partage entre des tâches d'aide-ménagère chez les voisins, de mamy pour les enfants de l'immeuble, des activités théâtrales à la Maison de Quartier où elle retrouve ses copines espiègles et un admirateur aux mains baladeuses...Jusqu'au jour où "Marguerite ne réalisa pas qu'il faisait trop nuit pour un dimanche matin ..."


tout savoir sur Thierry Crifo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les collègues


Serge Joncour

La Clef des mots-je

Le narrateur, en route vers Cholet pour assister à l'étape du Tour de France, se trouve embarqué dans un road movie au cours duquel il rencontre un poisson nommé Pascal, Pinky le lapin nain, un cow-boy qui trinque avec son cheval, des chats qui posent pour une artiste-peintre, un cycliste qui va plus vite que son vélo ...

Les collègues.

Depuis l'école, Alexandre et P'tit Louis sont en rivalité permanente, tout en étant inséparables.Si l'un gagne un concours de poésie, l'autre pêche un saumon géant.Tous les deux essaient de séduire Sybille, la fille du châtelain. Et lorsque l'un part en week-end amoureux avec elle, l'autre ourdit un attentat ignoble qui fait perdre le Tour de France à Armstrong

tout savoir sur Serge Joncour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les ombres et la plaie

 

Isabelle Rossignol

Aidez-moi ou je pars

Un couple se déchire. Rémy l'ouvrier et Martine sont issus de milieux très différents. Rémy l'ouvrier se sent agressé par l'argent de Martine. Ils n'ont pas d'enfant, chacun est persuadé que la cause appartient à l'autre. Martine part sans un mot. Rémy prend lui aussi le large et l'avion, non sans avoir "écrit quelques mots"à l'intention de Martine.

Les ombres et la plaie.

Maguelonne a un pied infecté depuis le jour de ses 13 ans. Sa mère et sa tante, qui font les pansements, l'enferment à clé dans une chambre carrée. Un soir Maguelonne s'enfuit, fréquente tripots et tavernes où des hommes lui font éprouver mille plaisirs.Jusqu'à ce qu'elle rencontre Albin, un merveilleux amant.".

tout savoir sur Isabelle Rossignol



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haut de page

retour à l'accueil